Selon le 16ème rapport annuel de SOS homophobie, les témoignages des LGBT reçus par l’association ont encore augmenté de 5 % entre 2010 et 2011 et de 23 % depuis 5 ans. Si la sanction pénale ne guette plus une personne homosexuelle, celle-ci risque encore d’être victime d’homophobie dans chaque recoin de sa vie quotidienne : chez elle, dans son quartier, sur son lieu de travail. La réprobation officieuse et quotidienne est encore et toujours là. L’homophobie serait donc devenue ordinaire.

Statistiques SOS Homophobie 2011

Rapport SOS Homophobie 2012

Lire le rapport SOS Homophobie 2012 (PDF)*

Vous êtes victime ou témoin de discriminations homophobes…
Appelez ou témoignez via la ligne d’écoute anonyme
0 810 108 135 (prix d’une communication locale) ou 01 48 06 42 41

*ce rapport concerne les faits et événements survenus en 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website