La tristesse est la nostalgie de la tendresse
Salvatrice, elle repeint le cœur d’un nouveau destin
Sans vision, elle n’est rien, la déception est son gagne-pain
Dans les jours d’allégresse, elle erre sans retenue
Trop souvent, elle revient et accomplit son dessein
Rappeler les envies, celles dont on a trop joui

Commentaires