"Après Khadafi caressé pour récupérer les infirmières bulgares, l’inénarrable président tchadien cajolé pour récupérer des journalistes, Nicolas Sarkozy reçoit Chavez pour récupérer une otage colombienne ; si la France ne conçoit plus sa diplomatie que sous la forme d’un tapinage, ne peut-elle au moins essayer des clients un peu moins bas de gamme ?"

Citation de source inconnue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website