Après avoir censuré Fatigay, Tetu/Yagg et plusieurs autres sites gays, la régie publicitaire de Google vient de faire une nouvelle victime : en censurant le site Paris-Gay.com (agenda des sorties en ligne depuis 15 ans). Rappelons que le géant du web engrange des revenus grâce aux publicités de son service Google Adsense et en reverse une petite partie aux sites qui les diffusent. Cela constitue donc la principale source de revenu et de fonctionnement d’Internet. Après avoir travaillé avec de nombreux médias LGBT, Google a décidé depuis un ou deux ans de pratiquer une certaine forme de censure, en demandant aux sites de modifier leurs contenus, considérant de manière systématique qu’un texte ou une image homo (plus soft qu’une publicité pour un parfum) était de la pornographie. Bref, vous l’aurez compris, c’est une censure déguisée, qui met en lumière toute l’hypocrisie d’un système qui fait engranger des milliards de dollars à Google. La société continue en effet de diffuser des publicités avant les vidéos, par exemple, sans en reverser un kopek aux éditeurs. Rappel : Google, c’est aussi YouTube et Android.

Google fait une Nouvelle Victime parmi les Sites Gays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website