21 avril 2008 – 19 heures | Europe 1 :"On l’apprend à l’instant, Pascal Sevran est mort. Il avait 62 ans". L’information sera démentie une demi-heure plus tard. L’animateur de la Chance aux chansons, écrivain et parolier n’est pas décédé.

Entre temps, l’annonce est reprise par Laurent Ruquier en direct sur France 2. L’animateur apprend et diffuse la nouvelle du décès, avant de s’excuser quelques minutes plus tard, passablement irrité qu’on lui ait communiqué une fausse information.

Selon la société des rédacteurs de la radio (SDR), c’est le PDG d’Europe 1 lui-même qui serait à l’origine de l’enchaînement. « Il apparaît que la responsabilité de Jean-Pierre Elkabbach est directement engagée dans cette annonce erronée », écrivent les journalistes de la radio dans leur communiqué. « C’est Jean-Pierre Elkabbach qui avait l’information, il a donné l’ordre de la passer sans laisser à la rédaction une marge de vérification » selon un journaliste de la SDR. Le patron d’Europe1 a d’abord déclaré qu’il assumait « personnellement une erreur collective ». Stupeur et colère de la SDR qui fonce dans son bureau et exige davantage de contritions. Elkabbach cède : « J’assume cette erreur. Je m’en sens responsable et je ne dilue pas les responsabilités ».

Elkabbach démontre encore une fois son manque de professionnalisme et d’objectivité, il devrait selon moi démissionner sur-le-champ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website