J’avais le choix, pour commencer cette année 2008:

Un peu de chialage tout d’abord

Je commence donc par parler de mon proprio qui a débarqué à 22 h hier soir, un 2 janvier, pour réclamer son loyer! Je rappelle au lecteur, que les 1ers et 2 janvier sont des jours fériés au Canada, que les banques sont fermées et que donc les transferts bancaires prennent un à deux jours de plus. Mais y a des gens qui ne respectent rien, ni les heures, ni les fêtes, ni leurs engagements à faire des travaux. Je m’arrête là, car je lui ai fait un accueil proportionnel à l’affront, l’impolitesse et l’irrespect de sa venue.

Deuxième sujet : La politique…

Ce soir, c’est le début des primaires aux États-Unis. Tous les médias parlent de l’importante des Caucus de l’Iowa. Les résultats dans cet État sont souvent annonciateurs de la bonne tendance pour la suite de l’histoire. Mais j’ai appris hier, ce qu’était un caucus. Il s’agit en fait d’une réunion, où l’on débat et désigne le candidat le plus apte à représenter son parti. Les modalités sont très différentes d’un endroit à l’autre. Le caucus peut se tenir dans une église, un hôtel et même dans votre salon. Ces réunions Tupperware, auxquelles peuvent participer plus ou moins tout le monde, y compris des gens qui ne votent pas, ou qui n’adhèrent pas à un parti politique, sont donc un moyen « démocratique » pour désigner les candidats à une élection indirecte. Bref, les élections américaines, ont le mérite d’être passionnantes, un gros show, beaucoup de discussions, mais ne sont pas vraiment représentatives des opinions des électeurs. Je suis encore hésitant sur le candidat que je soutiens. Ce sera certainement un démocrate. Mais Hillary comme Barak ne sont pas très révolutionnaires dans leurs idées. Ils sont évasifs sur la question du mariage gay, du retrait de l’Irak, etc. Clinton a pêché lorsque son mari était au pouvoir, elle n’a pas été capable de faire un système de santé pour tout le monde, alors que le dossier lui avait été confié. C’est à la même époque, que la politique « Don’t ask, don’t tell », qui oblige les gays à se taire pour servir dans l’armée ou à la quitter, a été mise en place. De son côté Obama parle un peu trop de sa foi, mais aucune de ses idées ne retient mon attention. Il ne faut pas oublier les républicains. Un seul candidat pourrait être intéressant, il s’agit du Rudolph Giuliany, qui était maire de New York lors du 11 septembre 2001. Un homme qui a redressé la Ville et fait baisser la criminalité. Il est ouvert sur les questions de société. Alors vaille que vaille, nous verrons bien ce soir ce que cela donnera.

Les vœux de Sarkozy

Je suis surpris que Sarko n’ait pas adressé ses vœux télévisés aux Français aux côtés de Carla Bruni. Je croyais bien qu’il aurait continué sur la tendance habituelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website